« C’était le début du “désordre”, où Pierre-Gilles fut si créatif par la suite »

« Une petite anecdote, d’il y a maintenant 59 ans. C’était l’époque où le service militaire sévissait encore. Sorti de PC, je n’y échappais pas. Certains conscrits, issus de diverses Grandes Écoles, eurent la chance d’appartenir au contingent dit de « Recherche scientifique de la Marine », et à ce titre se retrouvèrent à Brest, sur un cuirassé « Bateau École », le « Richelieu ». Ce navire, au repos, était définitivement à quai. Il nous abritait, pendant que l’on subissait les rudiments d’une éducation d’officier de marine, je dois dire dans un confort certain.

C’est là que j’ai connu Pierre-Gilles. Il dormait dans un hamac premier voisin, dans lequel ses grandes jambes avaient du mal à tenir. Nous fîmes rapidement connaissance. Le peu d’activité physique qui nous était réservée consistait à faire
régulièrement sur le quai des exercices de marche cadencée, des ½ tours et des haltes, etc. Le sous-officier marinier en charge de cette opération, avait remarqué que P.G. était assez nettement plus grand que les autres, et il l’utilisa pour le rassemblement : « Sur de Gennes de base serrez les rangs… ». Une manière efficace de nous rassembler en ordre de marche.

Las, la suite ne fut jamais à la hauteur. Car P.G. n’avait pas, avec ses grandes jambes, la même métrique que les suivants. Soit au départ, soit à l’arrivée, des points singuliers se faisaient dans les rangs. C’était le début du « désordre », où Pierre-Gilles fut si créatif par la suite… Souvenir de Brest ! »

Pierre Guyot (74e)


Retour vers la page « Pierre-Gilles de Gennes : les alumni se souviennent… »