« Il a pris la peine d’y apposer sa signature et de joindre un dessin de sa main »

PGDG-Roland-2« Mon meilleur souvenir de Pierre-Gilles de Gennes, c’est la réponse au télégramme que je lui ai envoyé depuis mon lieu de vacances où j’ai appris la nouvelle de son Prix Nobel.

Même si le message contenait une page de remerciements évidemment imprimée pour répondre aux innombrables messages qu’il avait du recevoir, il a pris la peine d’y apposer sa signature et de joindre un dessin de sa main.PGDG-Roland-1

Lors d’une rencontre postérieure, il avouait en souriant avoir pris du bon temps à parcourir les parcs parisiens pour personnaliser ses messages. »

Roland


Retour vers la page « Pierre-Gilles de Gennes : les alumni se souviennent… »