"Produire des merveilles à partir de trois bricoles trouvées au fond d'un carton"

21 sept. 2017

"Pierre-Gilles de Gennes ? Voici ce qu'il représente pour moi, même si je ne l'ai pas connu : Ma motivation pour intégrer l'École a toujours été très importante : avant même de passer mes oraux d'intégration, j'avais déjà visionné beaucoup de vidéos présentant l'École et son directeur Pierre-Gilles de Gennes. Très vite, j'ai compris que PC n'était pas une école comme les autres, que son histoire si particulière forgeait un environnement unique, à la fois stimulant, sympathique et agréable. Ce sentiment s'est exacerbé dès lors que j'ai connu de l'intérieur l'enseignement et la culture de l'École. Si Paul Langevin ou Georges Champetier ont eu une influence sur l'enseignement, je pense que Pierre-Gilles de Gennes est le dernier directeur qui a contribué à son excellence. Sa vision et son ambition pour les élèves sont toujours présentes entre les murs. Je vois les tutorats, véritables moments de partage, instructifs et passionnants et l'abaissement des frontières entre les disciplines comme son œuvre. Apprendre à observer des notions sous différents angles, est aujourd'hui l'essence même de l'école, élaborée par De Gennes. Beaucoup de nos enseignants étaient élèves lorsque De Gennes était directeur. À mon sens, cela joue un rôle considérable sur leur façon de faire de la science. Nous en voyons produire des merveilles à partir de trois bricoles trouvées au fond d'un carton. Nous inciter à en faire de même est sûrement le meilleur héritage que nous avons de De Gennes. Encore aujourd'hui, nous, élèves avons toute la possibilité d'oser, de proposer des idées neuves et de nous épanouir ; c'est indéniablement à Pierre-Gilles de Gennes que nous devons cela. Enfin, j'ai appris par des ingénieurs diplômés que De Gennes s'était attaché à abaisser les barrières entre science et industrie, en trouvant toujours une dimension applicative dans sa recherche, et ce même dans les sujets les plus fondamentaux. J'ai le sentiment qu'aujourd'hui, ces liens s'effacent, alors même que l'École a été créée pour former des ingénieurs pour l'industrie. En attendant une nouvelle personnalité de son envergure, espérons que sa vision, son ambition et sa culture continuent à traverser les âges, les générations, et que son empreinte perdure par delà les travaux."

Julien Barrier (133e)

-- Retour vers la page "Pierre-Gilles de Gennes : les alumni se souviennent..."


Autres communications