Portrait d'alumna : Jacqueline Bloch 106e

04 mai 2021

Pour la suite de la série « Portraits d'Alumni », et à l'occasion de sa conférence sur le thème Quand la lumière se comporte comme un fluide donnée à l'ESPCI dans le cadre du cycle Les chantiers du savoir, voici un portrait de Jacqueline Bloch, ingénieure diplômée de la 106e promotion (1991).

 

👉 Thèse de l’université Pierre-et-Marie-Curie (aujourd'hui Sorbonne Université) sur l'étude des propriétés optiques de fils quantiques, soutenue en 1994.

👉 Directrice de Recherche au CNRS, Professeure Chargée de Cours à l'École Polytechnique. 👩🏻‍🏫

👉 Prix Jean-Ricard de la Société française de physique (2015), médaille d’argent 🥈 du CNRS (2017) et Prix Ampère de l'Électricité de France (2019). 🏆

👉 Première PCéenne élue membre de l’Académie des sciences, en 2019 (section physique).

 

Jacqueline Bloch est une physicienne expérimentatrice 👩🏻‍🔬, experte dans la physique de l’interaction entre la lumière et la matière 💡. Les semiconducteurs sculptés à l’échelle micrométrique sont son terrain de jeu 🎲 pour manipuler la lumière et transformer ses propriétés. La lumière peut alors s’écouler comme un fluide, se propager comme les électrons dans un cristal ou encore former l’analogue d’un trou noir en cosmologie. Les recherches de Jacqueline Bloch sont très fondamentales mais peuvent aussi déboucher sur de nouveaux concepts pour des composants optiques innovants.

💻 : polaritonquantumfluid.fr

 

Ce portrait a été publié en avant-première sur notre compte Instagram (@espci_alumni). Retrouvez d'autres portraits sur Instagram, et dans la section Portraits d'Alumni sur espci.org.


Autres communications