Aujourd'hui, dans la série « Portraits d'Alumni », voici Hanna Bendjador, ingénieure diplômée de la 132e promotion.

👉 Etudes: ESPCI Paris, double-diplôme aux Mines de Paris

👉 Stage chez IBM (Californie) en matière condensée, et projet de recherche en acoustique à l'Université d'Harvard.

👉 Thèse : Physics for Medicine Paris (ESPCI, INSERM, CNRS) sur l'imagerie ultrasonore ultrarapide : correction d'aberrations et quantification de vitesse du son.

👉 Lauréate du Prix Jeunes Talents L'Oréal For Women In Science 2020, et de la Stanford Sam Gambhir Fellowship 2021.

 

🗣 ️ "Lorsque j'ai intégré l'ESPCI, je ne pensais pas vraiment faire une thèse, et je crois d'ailleurs, que je ne savais pas très bien en quoi cela consistait. C'est au fil de ma formation, et surtout des TPs, que j'ai vraiment découvert ce que faire de la recherche voulait dire. Et en fin de deuxième année, j'étais alors sûre de vouloir continuer en Physique. Mes stages m'ont fait faire le grand écart entre différents domaines, il a fallu en choisir un pour la thèse : ce seront les ondes ultrasonores en milieu complexe. Maintenant en post-doctorat aux Etats-Unis, j'ai plus que jamais envie d'explorer et de découvrir de nouveaux domaines. S'il est une chose que ma formation m'aura montré, c'est bien l'étendue de l'ignorance scientifique qui offre aux chercheurs un terrain de jeu infini."

 

Ce portrait a été publié en avant-première sur notre compte Instagram (@espci_alumni). Retrouvez d'autres portraits sur Instagram, et dans la section Portraits d'Alumni sur espci.org.

Autres communications